mercredi 14 octobre 2020

Le magnétisme des vins néo-brunswickois des Everett

C’était au mois de juillet 2017, j’étais dans la région de Moncton au Nouveau-Brunswick pour aller voir et entendre le groupe de mes belles années de jeunesse, Loverboy. Moi et ma femme nous avions décidé de prendre une nuitée dans un gîte B&B près du Casino de Moncton où se déroulait le spectacle du groupe canadien mené par le chanteur Mike Reno.


C’est donc à Magnetic Hill Winery B&B que nous avions réservé notre hébergement.  Comme c’est le cas avec la formule Bed and Breakfast, lors de notre réveil au lendemain du spectacle de Loverboy, nous avons partagé notre déjeuner dans la cuisine des propriétaires, Jeff et Janet Everett.

C’est à ce moment que nous avons fait la connaissance de cette famille et de leur goût pour l’agriculture et les gens.  D’abord, il faut préciser que le couple a opéré pendant plus de 10 ans Utopia U-Pick, la plus grande cueillette de fraises et de framboises au Nouveau-Brunswick.  Après avoir composé avec les aléas du métier, et parce que la famille s’agrandissait, les Everett ont décidé de prendre une nouvelle direction pour subvenir à leur existence, mais toujours en conservant cette passion pour l’agriculture

L’aventure vinicole s’amorce

A la fin des années 90, après une bonne réflexion et aussi parce que le gouvernement provincial ouvrait la porte aux établissements vinicoles, les Everett ont décidé d'utiliser les produits fruitiers pour développer leur propre cave. A l’origine, le plan été d'établir leur cave sur leur ferme existante, mais le destin est intervenu dans le processus.


C’est alors que nos agriculteurs ont été attiré par un domaine datant de 1867, tout juste à côté de la Magnetic Hill Illusion, une attraction devenue populaire dans la région de Moncton. La disponibilité de cette propriété au début des années 2000 allait permettre aux Everett de réaliser leur projet.

L’emplacement était parfait car il représentait une combinaison particulière entre l’histoire et le tourisme, spécialement avec cette vue imprenable sur Moncton et ses attraction touristique. Leur cave mettrait en valeur l’histoire des ancêtres vignerons de la région en utilisant tous les fruits locaux, tout en étant située sur une propriété aussi ancienne que le Canada!

Il aura nécessité beaucoup de travail et de patience pour restaurer l’endroit qui avait été abandonné une vingtaine d’années avant l’acquisition des Everett. 

La boutique du vignoble ouverte en 2005, ne vendait que trois vins à cette époque. En parallèle, la restauration de la maison se poursuivait et en 2010, les Everett ont ouvert leur Bed & Breakfast.  Des vignes de raisins et de la rhubarbe ont aussi été plantées tout en créant un aménagement paysager permettant de correspondre à leur vision de devenir une destination touristique de premier plan.

 

La relève se prépare

Zach Everett : l'art du winemaking.

Grandissant dans les activités agricoles de la famille, Zach le fils des propriétaires rejoint l’entreprise familiale alors que le gouvernement du Nouveau-Brunswick lance un programme pilote permettant de vendre des vins dans 5 épiceries locales sélectionnées. Cette opportunité amorce un tournant dans l'expansion et le développement de la propriété. Zach et sa petite amie d’origine autrichienne, Barbara, vont donc contribuer à apporter de nouvelles idées et développer de nouveaux styles de vins.  C’est alors que des rouges vieillis en fût de chêne et des vins mousseux de méthode traditionnelle feront leur entrée.

 

La vision d’un vignoble à la fine pointe de la technologie

J’ai toujours en mémoire cette première visite de 2017 alors que je faisais aussi la rencontre de Zach au terme d’une dégustation dans la petite boutique au sous-sol de cette résidence aussi vieille que notre pays.  Ce jeune homme visiblement animé par cette passion transmise par ses parents, nous informait des détails du projet d’agrandissement du domaine.  Cette transformation physique visait à introduire des équipements à la fine pointe de la technologie, mais aussi une nouvelle salle de dégustation plus grande et des espaces plus adéquates pour des réceptions et spécialement pour les mariages.

Bien que la structure soit bien en place, il faut malheureusement admettre que la pandémie actuelle n’aide en rien le processus de finalisation des travaux. L’ouverture officielle est quand même prévue en 2021, mais comme la plupart des entreprises, il faudra être très créatif pour passer à travers cette période d’incertitude.  Même si les vins de Magnetic Hill se vendent dans plus de 120 emplacements de la province (Supermarchés, succursales et agences ANBL, restaurants et hôtels) rien n’est acquis en ces temps difficiles sur le plan économique.

 

Changer les perceptions


Si l’industrie viticole de notre province est souvent perçue comme très jeune et surtout axée sur les vins de fruits, disons que la progression des cinq dernières années mérite d’être soulignée.  Je me souviens de mon premier contact avec les vignes néo-brunswickoises en 2011 dans le comté de Kent. Les vins de bleuets et de baies de sureau de la famille Maury étaient très digestes, mais le rouge sec ne m’avait pas encore convaincu.

Une dizaine d’années plus tard, je crois que l’industrie a fait de grands pas au niveau de la qualité.  Les changements climatiques pourraient d’ailleurs favoriser nos régions quand on regarde à ce qui s’est passé en Californie et en Australie depuis les 3 dernières années.  De plus, le partage de connaissances entre les différents producteurs avec les moyens d’aujourd’hui semblent favoriser notre jeune industrie avec l’accès à des techniques beaucoup plus efficaces. 

J’étais quand même hésitant à parler des vins du Nouveau-Brunswick et c’est par un concours de circonstance que j’ai été en mesure de corriger mes perceptions.


L’été dernier en visitant mon ami et sommelier, Robert Noël, ce dernier m’a présenté du vin à l’aveugle en me demandant mes impressions et me mettait au défi de déterminer d’où provenait les produits.  Par le caractère frais et légèrement salin des quelques blancs goûtés, j’étais sous l’impression que ça pouvait être des vins de la province voisine de la Nouvelle-Écosse, mais assurément pas du Nouveau-Brunswick. Surprise! En levant le voile sur les bouteilles cachées, l’Osceola et le Lodestone White m’étaient révélés. J’avais beaucoup aimé…

A mon grand étonnement, le rouge me donnait l’impression d’être un vin de France, possiblement du Gamay comme on en retrouve en Beaujolais.  Il s’agissait encore d’un vin de Magnetic Hill, soit le Mascaret, un vin à base de Marquette et de Frontenac, des raisins plus résistants au froid de nos hivers.

 

Le meilleur est à venir…

D’autres surprises sont à venir pour le vignoble de la région du Grand Moncton.  L’année 2020 promet un millésime grandiose avec l’été sec que nous avons eu. En septembre dernier, j’ai eu la chance de faire un arrêt au vignoble et j’ai goûté à plusieurs échantillons provenant directement des cuves dont les raisins étaient à peine pressés. Ce millésime permettra d’oublier deux années précédentes qui n’avaient pas été très favorables.


Pour la première fois de ma vie, j’ai même participé à des vendanges en cueillant des grappes de raisins en présence de Madame Everett, la mère de Zach. J’ai découvert une nouvelle variété soit le TP 1-1-12 en l’honneur de son concepteur Tom Plocher au Minnesota.  Zach pourrait bien nous réserver une autre surprise dans les mois à venir.  Personnellement, je peux affirmer sans me tromper qu’un produit du Nouveau-Brunswick fera son entrée pour la première fois dans mon Top 100 de l’Acadie Nouvelle en 2020.  Ce sera à surveiller en décembre.

Redécouvrir notre province

Alors que nous avons été confinés dans la bulles Atlantique, je crois que l’importance d’appuyer nos entreprises locales va faire ressortir un nouveau mouvement. Sur ces prémices, la route des vins et celle des microbrasseries pourraient bien devenir un atout majeur de l’industrie touristique. C’est bien de s’amuser sur les plages, mais les vacances c’est aussi s’offrir des expériences et sur cela l’envoûtement pour Magnetic Hill risque de coller aux visiteurs comme un super aimant!

 

P.s. Si vous avez le goût de visiter le domaine et goûter des vins, veuillez vous informer en consultant la page Facebook de MagneticHill ou son site web.  Étant donné le retour en phase orange, la région de Moncton requiert une attention particulière en matière de distanciation sociale.   

 

 

Aucun commentaire: