vendredi 8 août 2014

Un criminel de bon vin de BBQ

Il faut avouer que ce serait un crime de ne pas goûter à notre suggestion du VINdredi.  L’été 2014 est sous le signe du soleil et les journées propices au BBQ ne manquent pas.  C’est pourquoi nous vous proposons le vin australien 19 Crimes Durif Shiraz.


Cépage : Shiraz et Durif
Producteur : 19 Crimes    
Millésime : 2012        
Région : Victoria  
Pays : Australie
Catégorie : Rouge
Alcool : 14,1 % 
Prix : 17,99 $ 
Fermeture : Liège
CUP : 9311220002929
La note Le Tire-bouchon : 3 

Le producteur profite d’une machine de marketing bien huilée avec son nom original.  Un peu comme la bière Sleeman, on utilise le passé obscure de certains personnages de l’histoire pour utiliser le caractère dur à cuire à des fins commerciales.  Une visite sur le site web permet d’en apprendre plus long sur le concept au www.19crimes.com/

Notes de dégustation

Un rouge avec de l’intensité à tous les niveaux en commençant par sa robe rouge presque opaque. Il a de la jambe ce qui témoigne de son niveau d’alcool assez élevé, ce qui n’est pas une rareté pour les vins de ce pays du Nouveau monde. Au nez, une bonne charge de parfums de réglisse, fruits noirs et vanille.

En bouche, ce vin riche déborde de fruits sauvages principalement de berries avec ses tanins étoffés, sa finale persistante et épicée témoignant notamment de son bon volume d’alcool.  Attention, je recommande de passer ce vin en carafe près de 30 de minutes.

Servir à une température de 16 à 18º C.  Un rouge qui pourra se conserver 5 ans suivant le millésime. 


Accord mets et vin

Les mains en l’air et sortez vos pièces de viandes.  L’amateur de BBQ va s’en donner à cœur joie en présence de ce vin.  Bœufs et agneaux n’ont qu’à bien se tenir car notre hors-la-loi va se faire un vilain plaisir de voir ces beaux morceaux de viandes tomber sous les grilles de votre BBQ.  Ma victime préférée, une belle bavette de bœuf à la bordelaise. 



La semaine prochaine on va souligner la Fête de l’Acadie avec un vin de circonstance, c’est à suivre… 

Aucun commentaire: