jeudi 7 février 2013

Bordeaux 2010 : l’exceptionnel a un prix


Le 26 janvier dernier, je me suis rendu à Montréal pour prendre part une grande dégustation de plus d’une centaine de vins des producteurs de l’Union des grands crus de Bordeaux dans le secteur de Griffintown (je me sentais chez moi).  Après avoir visité moi-même plusieurs châteaux à Bordeaux l’été dernier, avec la possibilité de goûter à plusieurs de ces grands crus du millésime 2009, c’était tout simplement une opportunité incroyable de goûter les 2010 sans traverser l’Atlantique.   

Avec le directeur du Château Giscours, Monsieur Van Beek 
 L’engouement pour ces deux millésimes s’est traduit par un constat évident. Avec un millésime exceptionnel dans le Bordelais, on doit s’attendre aussi à payer des prix hors de l’ordinaire.  Évidemment, une dégustation de ce genre représente une opportunité en or, alors qu’il est possible de goûter ces grands vins pour 130 dollars, soit 5$ de plus que le prix d’une seul bouteille de Château Beychevelle 2010.  Malgré ces prix qui peuvent rebuter le consommateur moyen, les producteurs de Bordeaux ont récolté la manne des 2009 et 2010,  grâce au marché asiatique et particulièrement à celui de la Chine.  D’après une étude de Vinexpo, la Chine va croître sa consommation de vin de 12% d’ici 2016. Avec cette hausse, l’empire du Milieu devrait arriver juste derrière les Etats-Unis d’ici 2016, en ce qui a trait à la valeur de consommation.

Les vins de Bordeaux du millésime 2010 ont un potentiel de garde de longue durée et c’est pourquoi l’attrait est encore plus grand pour les collectionneurs.  J’ai moi-même succombé à la tentation à quelques reprises en achetant plusieurs 2009.  Pour ma part, j’ai jeté mon dévolu sur les seconds vins des grands châteaux qui représentent souvent un choix plus « abordables ».  Ma stratégie sera possiblement la même après avoir goûté à ces grands crus du 2010.   Je vous partage ici mes coups de cœur et mon évaluation pour ces fabuleux 2010 que j’ai eu la chance de goûter. Il y avait quand même plus d'une centaine de produits.

Mon meilleur vin blanc de la dégustation
Pour ceux qui ne sont pas habitué à mon système de pointage utilisé dans mes Guide Griffin 2010 et 2012,  je vous donne un aperçu de ma légende ici-bas afin de vous guider.  Notez qu’un nom en caractères gras représente mon coup de cœur pour l’appellation.  Le prix de la SAQ est indiqué entre parenthèses lorsque disponible. Bien que la majorité des vins goûtés soient en rouge, je l'indique aussi pour les besoins de la cause lorsque c'est un blanc, sauf pour l'appellation Sauternes-Barsac dont les vins sont totalement des blancs liquoreux. 


Bon……………………..***
Très bon………………..*** ½
 Excellent………………****
Exceptionnel…………...**** ½
Dans un classe à part…..*****

Sauternes-Barsac

Château Climens (175 $)   ***½

Château Doisy Daëne  (34 $ en format 375ml) ****

Château de Fargues (189 $)  *****  

Château Guiraud  (36 $ en format 375ml)  ****

Château La Tour Blanche (89 $)  ***½

Château de Rayne Vigneau (n.d.)  ****½

Château Suduiraut (n.d.)  ****½


Graves-Pessac-Léognan


Château Carbonnieux  (49 $)   ***½    (blanc)

Château Larrivet Haut-Brion (47 $) ***½

Château Pape Clément (229 $) *****  (blanc)

Château Smith Haut Lafite (n.d.)  ****

Château Olivier (n.d.)  ***

Domaine de Chevalier (145 $)  ****   (blanc)

Margaux
Le surprenant Château Desmirail - 3e grand cru classé

Château Desmirail   ****

Château du Tertre (n.d.)  *** ½

Château Giscours (109 $) ****

Château Lascombes (169 $) *** ½

Château Malescot Saint-Exupéry (n.d.) ****½

Château Rauzan-Ségla (n.d.)  ****




Pauillac


Château d’Armailhac  (79 $)  ****

Château Grand-Puy Lacoste (135 $)

Château Clerc Milon (115 $)  ****

Château Lynch Bages (230 $)  ***½

Château Pichon-Longueville Baron (295 $)  ****½

Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande (300 $)  ****½


Pomerol

Château Beauregard (n.d.)  ***½

Château Clinet (195 $) ****

Château Gazin (115 $)  ***

Château La Conseillante (349 $) ****½



Saint-Émilion


Château Canon (n.d.)  ***½ 

Château Canon La Gaffelière (139 $)  ****

Château La Dominique  (n.d.) ****½

Château Pavie Macquin (185 $) ****½

Château Troplong Mondot (229 $) ****

Château Trottevieille (159 $)  ****

Château Villemaurine  (69 $)  ***½


Saint-Estèphe

Château Lafon-Rochet (n.d.) ***½

Château Ormes de Pez  (n.d.) ****


Saint-Julien

Château Beychevelle (125$)   ****

Château Branaire-Ducru (115 $)    ****½

Château Gruaud-Larose (109 $) ****

Château Langoa Barton (105 $) *** ½

Château Léoville Barton (165 $)  ****½

Château Léoville Poyferré (195 $) ****½

Château Talbot  (95 $)  ***½ 

Enfin,  cette dégustation aura été à la hauteur de mes attentes. Il y avait bien quelques absents de taille comme Angélus, Cheval Blanc, Yquem et aussi quelques prestigieux crus qui ne sont pas membre de l'Union des grands crus de Bordeaux, (Latour, Pontet Canet, Margaux, Palmer, etc) mais cela m'importait peu dans un tel contexte.  L'humeur était au rendez-vous et comme le disait si bien Beaudelaire, Un soir l'âme du vin chantait dans les bouteilles.  




Aucun commentaire: