vendredi 22 juin 2012

La bière a toujours sa place dans le coeur des canadiens


Amateur de vin depuis plusieurs années, je ne suis toutefois pas du genre à boire de gros vins rouges lourds durant la période estivale.  À la rigueur, je vais me laisser aller pour un verre de vin rosé ou pour un bon blanc frais, surtout pour un repas avec nos savoureux fruits de mer des Maritimes.

Comme plusieurs personnes je bois aussi de la bière.  Mes années collégiales étaient peut être un peu plus orientées vers la quantité que la qualité.  Avec un peu plus de sagesse, j’ai opté pour la modération.  Bien que je sois perçu comme un adepte des plaisirs de la vigne, je suis encore capable de boire une bonne bière froide surtout par une belle journée d’été sur le bord de la piscine ou avec des amis à la plage ou en bateau. 

La bière en chiffres
Les canadiens et canadiennes aiment la bière.  Selon une étude de Kirin Holdings, le Canada est au 20e rang au niveau mondial avec une consommation de 68.3 litres en moyenne par habitant par année.  Les tchèques, les irlandais et les allemands sont les champions mondiaux avec plus respectivement 156, 131 et 115 litres par habitant annuellement.

La bière demeure la boisson alcoolisée la plus populaire au pays, mais il y a un recul alors que le marché du vin progresse. Selon Statistique Canada, en 2000, la part de marché de la bière représentait 52 % en valeur monétaire, comparativement à 23 % pour le vin. En 2010, la part de marché de la bière était passée à 46 %, tandis que celle du vin avait atteint 29 %.  Au cours de l'exercice se terminant le 31 mars 2010, les magasins de bières et d'alcool et leurs agents ont vendu pour 9,2 milliards de dollars de bières, en hausse de 3,8 % par rapport à l'année précédente.  

Les établissements vinicoles ainsi que les régies des alcools et leurs agents ont vendu pour 5,8 milliards de dollars de vin au cours de l'exercice se terminant le 31 mars 2010, en hausse de 3,1 % par rapport à l'année précédente.

Les bières importées gagnent du terrain :

Un autre phénomène assez significatif dans l’art de la dégustation, c’est que les gens veulent découvrir de nouvelles choses.  La dégustation de bière comme celle du vin gagne en popularité et les consommateurs achètent de plus en plus de bières importées.

L'augmentation du volume des ventes de bières importées a continué à dépasser celle observée pour les marques canadiennes. En 2010, le volume des ventes de bières importées a augmenté de 7,8 %, tandis que celui des ventes de marques canadiennes a connu une hausse de 0,4 %.

En 2010, la bière importée représentait 14 % du marché de la bière au Canada, soit le double de sa part de marché de 7 % enregistrée en 2000.

De toutes les bières importées vendues au Canada, 24 % provenaient des États-Unis, 20 %, du Mexique et 17 %, des Pays-Bas.  En 2003 c’est le Mexique qui était au premier rang avec 23,9% du marché des bières importées vendues au Canada. Les américains étaient 3e avec 17,2%.  Plus d’une soixantaine de pays importe de la bière chez nous au Canada.

Êtes-vous un type Ale, Lager, Pilsner ou Stout lorsque vous buvez de la bière? Dans mon prochain article, nous parlerons justement de dégustation, de types de bières et un peu d’histoire des grandes brasseries de chez nous.

Sources :

Aucun commentaire: