mardi 22 mai 2012

JoieFarm; la joie des adeptes de vins blancs

Vous connaissez probablement mon admiration pour les producteurs et les vins du Canada.  Si vous avez fait l’achat de mon plus récent guide Griffin 2012, vous savez que je suis un fier promoteur des vins de notre pays.  La perception négative des consommateurs envers les vins canadiens n’a plus sa raison d’être.  L’industrie canadienne a évoluée à une vitesse incroyable.  Le désir de plusieurs producteurs de la région du Niagara autant que de l’Okanagan, à produire des vins de calibre international a eu un effet d’entrainement auprès de bons nombre de producteurs.

Récemment je me suis attardé à déguster des produits de la plus récente récolte d’un producteur de la Colombie-Britannique soit JoieFarm wines situé à Naramata.   Bien que ces vins ne soient disponibles qu’en Alberta, Ontario et Colombie-Britannique,  j’ai eu la chance de goûter des échantillons directement du producteur.   Le millésime 2011 est la 8e récolte de JoieFarm.  À l’origine en 2004, les propriétaires ont décidé d’aller un peu à l’encontre du reste des joueurs de l’industrie en lançant une gamme de vins de qualité et dominés par un rosé et un mélange en blanc aromatique.  La logique derrière cette orientation n’était pas seulement dictée en fonction du terroir mais aussi par la forte influence du marché de la côte ouest à consommer des fruits de mer et par la forte présence de la cuisine asiatique.
La cuvée 2011 de JoieFarm

Je dois dire que j’ai une affection particulière pour les vins blancs et particulièrement pour le style alsacien et bourguignon qui semble être idéal dans la région de l’Okanagan et son climat.  J’ai eu l’occasion d’apprécier 6 vins de la cuvée 2011 de JoieFarm dont je vais vous partager mes impressions.

Rosé 2011 JoieFarm – 12,4% d’alcool    

Ce succulent rosé dominé par des arômes intenses de fraises et framboises est un délice. Comme je l’ai souvent indiqué, le Nouveau-Brunswick n’a pas une gamme très intéressante de ce type de vins dont la popularité de cesse de croître.  Ce vin à 20.90$ est élaboré à partir de plusieurs cépages dont certains pour le moins étonnant.  Le Gamay, le Pinot Noir et le Pinot Meunier représentent près de 90% de ce mélange auquel le Pinot Gris est ajouté dans une proportion d’environs 10%.   Ce vin sec est idéal pour l’apéritif et pourra accompagner vos salades de crevettes, assiettes de charcuteries et grillades de viandes blanches.   
Mon appréciation : 3.5 Tire-bouchons sur 5.

Un Rosé savoureux de JoieFarm

Chardonnay Un-Oaked  2011 JoieFarm - 12,2%  d’alcool
Vous aimez le style de Chablis avec la fermentation en cuves d’inox?  Vous serez certainement impressionné par ce vin au style très expressif de la pureté du fruit.  Rafraîchissant à souhait avec ses flaveurs de pommes, de poire et appuyées par une bonne minéralité.  Pour 22.90$ je trouve que ce vin se compare un peu au Chardonnay sans fût de chêne de Gretzky dans le Niagara.  Définitivement une bouteille à savourer en présence d’huîtres ou encore d’un bon fromage de chèvre ou voir même de darnes de saumon grillées.  
Mon appréciation : 4 Tire-bouchons sur 5.

Riesling 2011 JoieFarm – 12,4% d’alcool
Un vin d’inspiration allemande à 22.90$.  Le Riesling trouve de plus en plus de place sur les tablettes et surtout avec l’engouement des consommateurs pour ce cépage.  J’ai dégusté quelques bons produits lors de mon séjour dans la Vallée de l’Okanagan. Toutefois je trouve encore que c’est en Ontario que l’on retrouve les meilleurs au Canada.  Pour l’Okanagan quelques producteurs font quand même de très bons produits à partir de ce cépage. Personnellement, j’aime bien le style de CedarCreek et de Mission Hill.  Le 2011 de JoieFarm m’a tout de même fait bonne impression, mais j’ai trouvé l’acidité un tantinet trop prononcée.  Un peu de vieillissement sera bénéfique pour ce style spatlese.  Idéal avec une grande variété de mets. 
Mon appréciation : 3 Tire-bouchons sur 5.


Muscat 2011 JoieFarm – 11,1% d’alcool
Les jeunes amateurs de vins adorent le style un peu plus sucré des vins comme le populaire moscato californien.  Le Muscat de JoieFarm dont les raisins proviennent du Naramata Bench offre de belles propriétés gustatives.  Avec son taux alcool autour de 11,1% ce vin à 22.90$ est caractérisé par de beaux arômes de pêches blanches et de poivre blancs.  En bouche un amalgame séduisant de saveurs de lime, citron et tangerine.
Un sublime vin d’apéritif mais pourquoi ne pas vous laissez tenter par une terrine de saumon ou encore avec des sushis. 
Mon appréciation : 3.5 Tire-bouchons sur 5.
Les blancs de JoieFarm dans un style d'Alsace

A Noble Blend JoieFarm 2011- 12,7% d’alcool
Ce vin inspiré de l’Alsace comme l’indique la bouteille est conçu dans l’esprit du Gentil d’Alsace ou encore l’Edelzwicker. Ce mélange totalement aromatique est élaboré à partir de Rieslin, Gewurztraminer, Pinot blanc, Pinot Auxerrois et une infirme petite quantité de Schoenberger (4%) provenant de Lang Vineyards près de Summerland.   Un vin charmeur qui exprime un nez floral avec des notes de clou de girofle et muscade.  En bouche, l’exotisme est au rendez-vous avec la présence de saveurs de litchi et goyave, tout en ayant un soupçon épicé provenant du Gewurzt.  
Mon appréciation : 4 Tire-bouchons sur 5.

Pinot Blanc JoieFarm 2011 – 12,5% d’alcool
Un Pinot Blanc à 100% dont les raisins proviennent de St-Hubertus Vineyard près de Kelowna et Tracey Ball Vineyards sur le Naramata Bench.  Les vignes d’où proviennent les raisins de ce Pinot Blanc ont 24 années d’âge.  C’est un vin inspiré par Barbara Philip, la première Master of Wine canadienne qui a proposé le Pinot Blanc comme une variété signature pour la région de l’Okanagan.  La première expérience de JoieFarm remonte à 2007. Le résultat du 2011, vendu à 22.90$, est probant avec encore une fois, un vin blanc très typique du style alsacien de ce cépage.  Des notes de pelures de pommes accompagnées d’une minéralité bien présente.  Le tout culmine en bouche avec des saveurs d’ananas dans une belle texture riche et bien équilibré avec son acidité.   Avec des fruits de mer, de la cuisine indienne et même du jambon grillé, ce savoureux Pinot Blanc sera à la hauteur.  Parfait aussi sans artifice pour l’apéritif. 
Mon appréciation : 3,5 Tire-bouchons sur 5.

Le mot de la fin: 
À noter que tous ces vins sont coiffé de la capsule à vis Stelvin afin de préserver la fraîcheur, un élément clé pour optimiser l’expérience de dégustation des produits de JoieFarm.  Les artisans de JoieFarm wines, Heidi Noble et Michael Dinn, sont des sommeliers professionnels de formation. Heidi est winemaker exécutive du domaine et voit à l’élaboration des vins en compagnie du winemaker Robert Thielicke.  Monsieur Dinn est en charge des ventes et du marketing, en plus de voir à la logistique du domaine.
Il ne reste plus qu’à souhaiter que nous aurons la chance un jour d’avoir accès à ces vins au Canada Atlantique.  Pour ma part, ils ont mon vote de confiance.

Pour plus de détails, visitez le site du producteur au www.joiefarm.com .

Aucun commentaire: