lundi 7 novembre 2011

Les découvertes du festival des vins de Moncton

La 21e édition du festival Expo Vin de Moncton s’est soldée dans l’enceinte de l’Agrena en fin de semaine avec les dégustations au grand public.  Pour ma part j’ai eu l’occasion de prendre part au moins à trois des quatre sessions et j’en profite donc pour vous donner mes impressions concernant mes découvertes.

D’abord j’ai profité de l’après-midi du vendredi pour déguster les vins blancs et les mousseux.  Malgré le fait qu’il n’y avait pas beaucoup de vins effervescent,  j’ai été impressionné par le Champagne Deutz mais encore davantage par le FerrariBrut.  Pour ce qui a trait aux blancs, j’ai adoré le Tai De Stefani Azienda d’Italie élaboré de Tocai appelé communément Sauvignon vert.   Toujours dans le registre des blancs italiens, j’ai adoré le Polena IGP Viognier de Donnafugata.   Les vins canadiens Clos Jordanne Village Reserve et le Grand Clos figuraient dans le haut de ma liste en blanc ainsi que le Chenin Blanc de Quails Gate aussi du Canada.   Le Peter Lehmann Barossa Blonde d’Australie et le Chardonnay de Liberty School possédaient des profils gustatifs charmeurs.  
   
Pour ce qui a trait aux vins blancs d’Amérique du sud,  je n’ai pu résister au Zuccardi Q Chardonnay et deux torrontès soit le Urban Uco et le Pacha Mamma.  Le Pinot Grisde Gustav Lorentz en Alsace et le Treana White de Californie faisait aussibelle impression en bouche.  La Nouvelle-Zélande habituellement reconnue pour son  sauvignon blanc ce sera davantage démarquée avec le Silini Pinot Gris.

Pour ce qui a trait aux rouges,j’ai profité de deux sessions pour m’amuser le palais.  Durant la journée de samedi j’ai été conquis par un autre vin du Canada soit le Sandhill Small Lots Two fait de syrah et deux vins de Californie de la maison Caymus soit le Belle Glos Meiomi à 29.79 $ et le 2009 Belle Glos Clark Telephone Pinot Noir.  Ce dernier s’est envolé dès les premiers instants du festival vendredi. D’ailleurs c’est un peu le constat deplusieurs participants au salon qui déplorent le fait que plusieurs produits se sont écoulés à la vitesse de l’éclair dès l’ouverture des portes vendredi. On permet notamment à des gens qui ne viennent pas nécessairement au festival d’acheter des produits à la boutique d’Alcool Nouveau-Brunswick sur place.  De plus les quantités pour certains produits ne dépassent pas 5 caisses et parfois on a trouvait à peine une caisse. 

J’ai eu quelques belles émotionsde dégustation avec le Ravenswood Teldeschi Zinfandel 2007 de Californie dont le prix est de 49.99$ et trois superbes vins d’Italie dont le NinoNegri Le Tense 2007 à 31.29$, le Nino Negri Mazer DOCG à 31.29$ et le NinoNegri Sfursat DOCG 2006 fait de Chiavennasca (Nebbiolo) à 43.99$.  Ce dernier a profité de son titre de vin rouge de l’année du festival ens’envolant aussi très rapidement des tablettes.   J’ai aussi adoré le médaillé d’argent dans la catégorie de plus de 30 dollars avec le Tenuta Sette Ponti Oreno également d’Italie.  Le Glaetzer Wallace Shiraz Grenache 2009 à 33.33$ était probablement l’un des meilleurs rouges d’Australieque j’ai eu l’opportunité de déguster ce weekend.  Pour compléter mon palmarès des meilleurs rouges, je dois signaler le Zuccardi Q Tempranillo 2007 à moins de 25$, le Cennatoio Oro Chianti Classico DOCG à 28.29$ et le Grand vin  d’Osoyoos Larose du millésime 2007 à 45.99$. 

Voilà pour ce petit retour surmes expériences de la fin de semaine.  Je dois dire que je n’ai pas trop voulu m’astreindre à un travail en profondeur des notes de dégustation, car très peu de produits auront la chance de se retrouver en inventaire régulier d’Alcool Nouveau-Brunswick.  Pour ma part, je préfère me concentrer sur des produits que les consommateurs pourront retrouver davantage sur les tablettes et qui sont alors commentés dans mon guide Le Tire-bouchon.

Aucun commentaire: