lundi 20 juin 2011

Une route et du vin au Nouveau-Brunswick

Pour avoir fait plus d’une centaine de vignobles au Canada durant mes voyages, j’ai eu la chance de faire des rencontres et des découvertes d’intérêt.  Pour un amateur de vin comme moi, il était important de faire le tour des viticulteurs du Canada avant d’aller voir ailleurs ce qui se fait.  Colombie-Britannique, Ontario, Québec et Nouvelle-Écosse ont été visité et je me disais que j’avais fait le tour du sujet.  Cependant c’était ignorer ce qui existe pratiquement dans ma propre province, le Nouveau-Brunswick.

Évidemment si vous cherchez des vins provenant du Nouveau-Brunswick sur les tablettes, il y a très peu de chance que vous puissiez trouver des produits sauf pour quelques produits chez Verger Belliveau notamment dans la région de Memramcook.  Je dois d’ailleurs m’y rendre prochainement pour visiter son entreprise et jaser avec son propriétaire Robert Bourgeois.  Il faut dire que l’endroit est connu des cueilleurs de pommes qui foisonnent lorsque l’automne arrive.   Verger Belliveau a été fondé en 1932.  Depuis quelques années, on produit notamment des vins aux fruits incluant le bleuet, la poire, la cerise et la framboise. 

Mon premier contact avec un vignoble au Nouveau-Brunswick s’est effectué dans le comté de Kent. En fait la Ferme Chez les Maury est considérée comme la première ferme vinicole coopérative du Nouveau-Brunswick. Son propriétaire, Serge Maury originaire de Bordeaux en France, œuvre depuis 1996 sur les terres d’une ancienne ferme laitière faisant face au Détroit de Northumberland, à St-Edward-de-Kent.  Avec son épouse Denise, il a donc produit un vin rouge sec appelé la Cuvée St-Edouard.  Depuis l’an 2000 ses vignes produisent donc ce vin et on y a aussi lancé des vins à base de fruits dont avec le bleuet appelé Cœur d’Acadie.  On produit aussi un vin avec du sureau nommé vin de baies de sureau et un autre nommé Vin d’la dune qui est un vin doux de fraise à déguster en apéro ou pour accompagner vos desserts.  Ces bouteilles se vendent autour de 10 à 12 dollars au maximum.
Les Maury ne font pas la vinification de leur vin, car ils confient cela aux pionniers de la fabrication de boissons alcoolisées à base de fruits dans la province,  c’est-à-dire Winegarden Estate. Ce domaine privé possède notamment 6 acres cultivées de vignes. Depuis 1991, cet établissement dirigé par la famille Rosswog de Baie Verte œuvre à développer cette industrie.  Lorsque les Maury ont débuté la production de vin, c’est vers eux qu’ils se sont tournés afin de confier la vinification de leurs produits de la région de Kent, près des dunes de Bouctouche.

L’aventure du vin au Nouveau-Brunswick est relativement jeune et depuis l’année dernière il existe une route des vins. La Ferme Maury,  Verger Belliveau et Winegarden Estate sont du nombre des endroits à visiter.  Il est possible de faire l’achat de produits sur les lieux et de visiter le tout.  Dans le cas des Maury, on pourra même vous faire voir les vignes, car on y cultive quelques variétés comme le Foch, le Léon Millot et quelques autres.  La production de vin n’est pas énorme, car il est difficile de trouver un marché. Les produits du Nouveau-Brunswick sont encore trop peu connus et plusieurs restaurateurs n’accordent pas une grande place aux produits du terroir.  Selon Serge Maury, on ne produit pas plus de 2000 bouteilles de vins pour son établissement.  Il faut dire que le vigneron ne se fait pas d’illusion sur la possibilité de faire fortune avec le vin au Nouveau-Brunswick.  Il opère avec sa femme un terrain de camping adjacent à la ferme.  Il profite donc de la présence des nombreux visiteurs dans la région qui viennent visiter le Pays de la Sagouine à Bouctouche et aussi à l’Éco-Centre des Dunes de Bouctouche.

Serge Maury avait l’habitude d’aller vendre ses produits au Farmer’s Market de Moncton le samedi, mais plusieurs l’on depuis imité.  Il songe d’ailleurs à se concentrer davantage sur la Péninsule acadienne ou il semble y avoir un potentiel un peu plus intéressant.

Chose certaine ma rencontre avec Monsieur Maury m’a donnée la chance de sortir non seulement des sentiers battus mais de découvrir également que des gens ont la passion de la culture de la vigne ici en Acadie. 

Aucun commentaire: