mardi 29 mars 2011

De grands châteaux de Bordeaux produisent un second vin et un 3e?

Comme vous le savez probablement dans l’industrie française du vin il existe une règlementation assez rigoureuse. Le système de classification d’appellation d’origine contrôlée (AOC) encadre la protection d'un produit lié à son origine géographique, en plus de garantir l'origine d’un produit issu d'un terroir et d'un savoir-faire particulier.

Une mise en contexte avec l’histoire :
De plus il existe dans le bordelais un système de classification officielle des vins du Médoc datant de 1855 et représente la référence établie à l'époque sur la demande de l'empereur Napoléon III pour l'exposition universelle de Paris de 1855.

Les négociants de l'industrie vinicole établirent à ce moment un classement en fonction de la réputation des châteaux et le prix de leur production sur une trentaine d'années, qui à l'époque était directement en relation avec la qualité. Les vins furent classés en importance du premier au cinquième cru. *

Ce classement et les 88 châteaux (61 rouges et 27 blancs) qui en font partie font l’objet de grandes discussions.  Cette classification n'a subi qu'une modification importante : par arrêté du 21 juin 1973, le Château Mouton-Rothschild a été promu au rang de premier cru. Par la même occasion, les premiers crus ont été classés par ordre alphabétique. **


Arriva le Second vin
Depuis quelques années, on assiste à l’arrivée de noms étrangement similaires à quelques grands noms du Bordelais.  Ce n’est pas un hasard car les plus grands châteaux proposent de plus en plus des vins que l’on identifie comme étant un second vin.

En fait,  les meilleures vignes, les mieux exposées et les plus anciennes permettent d'élaborer les Grands vins.  Il faut préciser que les châteaux se doivent  d'arracher une certaine quantité de vignes plus anciennes,  et les remplacer par des vignes plus jeunes.

Une jeune vigne n'offre pas la même qualité qu'une vigne ancienne, mais en vieillissant
ces vignes produiront à  leur tour des vignes anciennes qui donneront également  les raisins du Grand Vin. Donc vous aurez devinez que l’on produit souvent le second vin d’un grand château à partir des jeunes vignes.  Il faut dire que le vin profite du savoir-faire du Château, des fûts de chêne, des méthodes d'élevage et la mise en bouteille. ***

En provenant quand même des bonnes parcelles des plus grands châteaux, le second vin est souvent plus accessible que le grand frère.  Il coûte parfois  de trois à quatre fois moins cher que la grande bouteille.  
Dans le jargon du métier, on déclasse le vin. D’ailleurs le déclassement des grands crus est devenu tellement populaire,  à un point qu’un vin n’étant pas digne du standard d’un grand château pour faire un second vin, devient un simple vin générique.  Attention car il arrive aussi d’ailleurs que certains châteaux, en période de vente plus difficiles, n'hésitent pas à déclasser en seconds vins leurs grandes bouteilles.


Un troisième vin chez le Château Margaux
Dans un article publié sur le site Internet du prestigieux magazine Decanter, il est même indiqué que le Château Margaux, possédant un second vin appelé Pavillon Rouge, est sur le point de lancer un 3e vin.  Basé sur l’exceptionnelle  qualité du millésime 2009, même après avoir été très méticuleux dans le choix des raisins du Pavillon Rouge, on a décidé que c’était approprié de créer un 3e vin du domaine.  

Jusqu’à présent lorsque la qualité n’était pas assez bonne pour le Pavillon Rouge, on déclassait celui-ci pour l’utiliser dans la conception générique d’un AOC Margaux d’un marchant de vin.  Bien que le nom de ce vin n’ait pas encore été dévoilé, le directeur du Château Margaux Paul Pontallier a confié au Decanter que ce sera un nom simple et significatif.  Si l’expérience en sera une première pour le Château Margaux avec son 2009, il se pourrait en effet que le 3e vin soit aussi disponible dans le millésime 2010  également à cause de la qualité de ce millésime dans le bordelais.

Ce n’est pas la première fois qu’on a droit à un troisième vin à Bordeaux car le Château Latour ayant créé la mode des seconds vins avec ses vendanges de 1966 avec son vin Les Forts de Latour a aussi produit un 3e vin nommé Pauillac de Château Latour en 1973.  Toutefois ce n’est qu’à partir de 1990 que le château a embouteillé ce vin sur une base annuelle.


 Voici d’ailleurs quelques noms de ces vins prestigieux de Bordeaux ayant un second vin ainsi que le nom donné à ce second vin**** :
 Premier vin                                       Second vin
Château Latour                                   Les Forts de Latour
Château Margaux                               Pavillon Rouge de Château Margaux
Château Mouton-Rothschild               Le Petit Mouton de Mouton Rothschild
Château Lascombes                           Chevalier de Lascombes
Château Brane-Cantenac                    Baron de Brane
Château Pichon Longueville Baron      Les Tourelles de Longueville

Château Ducru-Beaucaillou                 La Croix de Beaucaillou
Château Cos d'Estournel                     Les Pagodes de Cos
Château Montrose                              La Dame de Montrose

Château Malescot St. Exupéry           La Dame de Malescot
Château Beychevelle                         Amiral de Beychevelle
Château Ausone                               Chapelle d'Ausone
Château Cheval Blanc                       Le Petit Cheval

Sources :
*        Article Classification officielle des vins de Bordeaux de 1855 sur Wikipédia
**      Article Vignoble Bordeaux sur Wikipédia
***    Article d’Emmanuel Delmas sur  www.sommelier-vins.com
****  Article Second wine sur Wikipédia

Aucun commentaire: