mardi 27 juillet 2010

Olivier : Capitale du vin au Canada

L’Okanagan est une grande région à couvrir pour ceux et celles qui veulent parcourir cette région viticole en entier. Lors de mon séjour à Kelowna, j’ai pu visiter le nord de la vallée à ma guise, mais la distance avec le sud m’a forcé à passer une nuit dans la région d’Osoyoos afin d’être en mesure de réduire les déplacements afin de faire mes visites dans ce secteur. En fait mon hébergement à Kelowna étant à près de deux heures de route du point le plus loin au sud de l’Okanagan, il était donc sage de prendre cette décision pour une nuit.


Osoyoos est gravé dans mon cœur, puisque j’ai fait la découverte de plusieurs bons vins. C’est aussi lors de mon passage dans le sud de l’Okanagan qu’il m’a été possible de visiter la charmante localité d’Oliver qui est considéré comme la Capitale du vin au Canada. Il faut dire que le nombre de domaine est aussi digne de mention avec plus d’une vingtaine parmi les plus prestigieux.

La ville d’Oliver ne dépasse pas 5000 habitants et elle est située à peine à 33 km au sud de Penticton et 19 km au nord d’Osoyoos. Le paysage est unique avec son décor semi-aride de rochers dénudés d’arbres et ces montagnes qui bordent cette allée de verdure où les vignes se démarquent avec la culture des fruits. La ville d’Oliver accueille plus de 100 000 touristes annuellement dont plusieurs y viennent pour découvrir les vins fabuleux produits dans cette portion de l’Okanagan. Les noms de Jackson-Triggs, Inniskillin, Road 13, le Vieux Pin, Tinhorn et Burrowing Owl sont des endroits qui attirent les amateurs de vin qui partent parfois de Vancouver ou Calgary pour faire leurs provisions.

Dans les vignobles et les entreprises de culture des fruits, plusieurs travailleurs rencontrés proviennent du Québec. Des jeunes pour la plupart qui ont décidé d’explorer l’ouest canadien en se trouvant un travail qui leur permet d’étirer leur présence et apprendre la langue de Shakespeare. J’ai même rencontré un jeune homme de la famille Pelletier provenant de la région d’Edmundston chez Stag’s Hollow près de Okanagan Falls.

Notre passage à Oliver coïncidait peu de temps après le glissement de terrain ayant causé d’importants dommage à des propriétés et détruit quelques maisons près du secteur de la route 13 et ayant même ensevelit l’autoroute 97 sur plusieurs mètres. Heureusement aucune perte de vie humaine n’a été signalée et c’est un peu par miracle. Cette région de l’Okanagan est fortement populaire avec le secteur de Black sage Road. Cette route aussi appelé 71 st Street sillonne l’arrière-pays d’Oliver sur une distance de 30 km ou le décor fabuleux des différentes propriétés viticoles parsème le trajet. Ce secteur offre une qualité de terre favorable à la maturation d’une grande variété de raisins destinés aux vins rouges. Son exposition au soleil à partir du milieu de matinée jusqu’à tard en fin de journée offre de bonnes conditions et même davantage que les propriétés situés sur le tout aussi réputé Golden Mile, localisé sur le côté Ouest de la vallée. Plusieurs propriétés du nord de l’Okanagan possèdent des lots de terres dans cette région pour cultiver les raisins des vins rouges, comme c’est le cas de Sumac Ridge. Cette maison produit notamment un fabuleux Meritage portant la désignation Black Sage, car elle y exploite 115 acres dans ce secteur.


En me promenant dans ce secteur, j’ai fait quelques arrêts dont Desert Hills Estate Winery, Quinta Ferreira Estate, Le Vieux Pin et le très splendide Burrowing Owl Estate Winery. Nous avons d’ailleurs été subjugué par les lieux et nous avons profité de cette vue sur la vallée pour faire un pique-nique et siroter une bonne bouteille de pinot gris sous le soleil. Il faut préciser que Burrowing Owl possède également l’une des bonnes tables de la région avec son restaurant The Sonora Room. Le domaine tire son nom de la la chouette des terriers présente dans cette région et qui est menacée. D’ailleurs les frais minimes de dégustation requis pour goûter les vins de ce producteur du sud de l’Okanagan sont distribués à un programme de rétablissement de la faune sauvage.

Bref, la région d’Oliver s’impose comme un incontournable de l’Okanagan. Prendre le temps de se balader dans les routes de l’arrière-pays de cette région vous permettra de faire des découvertes inespérées. Dans mon prochain billet sur l’Okanagan je vous parlerais d’une rencontre avec Derek Kontkanen, winemaker de Jackson-Triggs Estate Okanagan, une propriété du groupe Vincor.

Aucun commentaire: