dimanche 18 juillet 2010

CedarCreek Estate Winery: un nouveau souffle pour la marque


La Fête des Pères 2010 va demeurer mémorable dans le cadre de mon périple dans la Vallée d'Okanagan. Par un beau dimanche de juin, je me suis dirigé avec ma conjointe à un rendez-vous organisé afin d’y rencontrer Gordon Fitzpatrick, le fils de l'ancien sénateur Ross Fiztpatrick, qui dirige maintenant le domaine CedarCreek Estate Winery depuis quelques années, en remplacement de son père qui en était propriétaire depuis l'acquisition du domaine en 1986. D’abord dans le cadre des préparatifs de mon voyage je ne m’étais peu attardé à la date, mais avouez que c’était un peu l’inconfort pour moi lorsque j’ai constaté que j’allais rencontrer l’homme qui dirige CedaCreek le jour de la Fêtes de Pères. Malgré tout, après avoir annoncé mon arrivée au domaine, Gordon s’est pointé afin de nous recevoir avec une approche simple et accueillante.
Nous sommes allé prendre une petite marche dans les vignes de ce magnifique domaine afin de s’imprégner de la beauté des lieux et sa sérénité. Tous les bâtiments sur la propriété sont blancs tel une belle mariée prête pour le grand jour. En regardant vers le haut de la montagne ou les rangées de vignes s’alignent on remarque les signes du grand incendie dévastateur qui a rasé une superficie considérable de forêt dans cette région en 2003. Si les vignes et bâtiments de la propriété ont été épargnés à l’exception de deux remises d’équipements, le domaine voisin soit la «winery» de St-Hubertus a été complètement détruite. Situé à quelques kilomètres au sud de Kelowna au bord du Lac Okanagan l’endroit est quand même à couper le souffle.

Nous sommes allé à l’intérieur continuer notre jasette pour goûter les vins de ce producteur qui cultive ses raisins sur 4 vignobles distinct de la région de l’Okanagan soit un total de 150 acres. D'ailleurs la famille Fitzpatrick est aussi propriétaire d'un autre domaine dans la région soit Greata Ranch Winery.  Dans cette petite salle adjacente à la boutique de CedarCreek, Gordon nous a fait savoir que d’importants changements sont en cours au sein de l’entreprise. D’abord au lieu d’avoir trois gammes de vins, ce qui apportent un peu trop de confusion auprès des consommateurs selon lui, CedarCreek a opté pour une mise à jour de la marque en offrant maintenant deux gammes. Une attention spéciale est apporté à l’étiquetage pour rendre plus distinctif les vins de plus haut niveau de la série Platinum ainsi que les vins réguliers plus abordables désignés simplement CedarCreek. Par conséquent, ce renouveau affecte aussi le portfolio des vins qui passe ainsi de 24 à 16 vins. La dernière transformation d’importance avait été effectuée il y a 10 ans alors que son père était en charge de l’entreprise. Parmi les changements à survenir chez CedarCreek, le domaine a depuis peu de temps un nouveau «winemaker» du nom de Darryl Brooker, qui était auparavant en Ontario à l’emploi de Hillebrand. Il a aussi œuvré pour Thirty Bench et roulé sa bosse en Nouvelle-Zélande et Australie durant sa carrière de plus de douze années dans le métier.

Lors de notre entretien nous avons eu droit à quelques vins vedettes de CedarCreek tout en écoutant les confidences de Gordon qui nous expliquait qu’il tentait de percer le marché du Nouveau-Brunswick, mais que les conditions fixées par le monopole de notre province étaient parfois difficile à négocier. Donc vous comprendrez que plusieurs bons vins pourraient figurer sur nos tablettes, mais que bien des facteurs entrent en ligne de compte avant que nous puissions mettre la main sur de bonnes bouteilles. Nos producteurs canadiens doivent rivaliser avec de grosses corporations et la compétition de différents pays producteurs.

Pour terminer notre dégustation et notre visite, l’hospitalité de notre hôte s’est transportée sur la terrasse du restaurant de la propriété avec un plateau de créations de son chef. Les grands rouges de la maison nous y ont été versés comme le Platinum Reserve Meritage, le Platinum Syrah, son Pinot noir et le fameux Merlot aussi de cette gamme.

CedarCreek Estate Winery figure donc sur ma liste des coups de cœur de mes nombreuses visites auprès de producteurs de la région d’Okanagan. Dans mon prochain billet sur l’Okanagan, je vous parlerais des vins de Summerhill Pyramid Winery.

Aucun commentaire: