mardi 26 janvier 2010

Mes 10 vins inoubliables de 2009


Je sais que la nouvelle année est déjà bien amorcée et que les rétrospectives ont été fait sur plusieurs sujets d’actualité sur les scènes internationales, sportives, culturelles et j’en passe. Néanmoins avec tous ce qui s’est passé dans mon année à titre d’auteur d’un livre et de blogueur, je me suis dit qu’il est important de s’arrêter un peu et de revisiter nos bons souvenirs. Comme vous le savez mon guide Le Tire-bouchon 2010 met en valeur des vins qui sont ou étaient disponibles au Nouveau-Brunswick. Néanmoins je dois confesser que j’ai dégusté aussi des produits que l’on retrouve au Québec par le biais de la SAQ et aussi directement aux domaines et vignoble lors de mes différends voyages.

Évidemment j’aurais pu constituer cette liste avec 10 vins du bordelais suite aux différentes dégustations de Bordeaux 2005 que j’ai eu l’opportunité de découvrir avec les présentations d’Alcool NB à Caraquet et Moncton. J’ai essayé d’en retenir un ou deux seulement car je prône la variété. Je partage aujourd’hui la liste de mes 10 bons souvenirs vineux de l’année 2009 : 10- Le Black Paw Vineyard Pinot Noir 2007 à $49.95. C’est un vin que j’ai eu le plaisir de découvrir lors de mon passage dans la région du Niagara en juin 2009. Un vin riche en fruit avec les saveurs de la cerise et des tannins veloutés avec une touche épicée en finale. 9-Beringer Private Reserve 2006 à $51.98. J’avais fait la découverte de ce fabuleux chardonnay lors d’une visite l’année précédente dans Napa. À mon grand plaisir j’ai eu ensuite l’opportunité de retrouver ce vin chez nous au Nouveau-Brunswick. Le vin a été commenté dans mon livre. 8-Le Clos Jordanne 2005 Le Grand Clos Pinot Noir à 61 dollars. Lors de mon séjour en Ontario j’ai eu aussi l’opportunité de visiter les installations du Clos Jordanne non loin d’Hamilton. Ce projet conjoint entre Vincor et Boisset de France a donné des naissances à des vins qui ont l’ambition d’offrir la qualité des grands vins de Bourgogne au Canada. Après avoir goûté le Grand Clos, je suis d’avis qu’ils ne sont pas loin de l’atteinte de cet objectif. 7- Cain Five 1998 et 1999. Lors de soirées festives chez un des mes amis, j’ai eu la chance de boire ce savoureux vin de la Californie dans ces deux millésimes. En fait, c’est une grosse pointure de Napa que j’affectionne depuis des lunes. 6-Champagne Duval Leroy Brut à 56.79$. Je ne dédaigne pas me laisser envouter par le plaisir des bulles durant l’année et ce Champagne non-millésimé a été sélectionné en 2008 par le magazine Wine Spectator pour figurer dans son top 100 de l’année. J’avais profité de l’occasion pour en acheter deux bouteilles. Il en reste seulement une douzaine en disponibilité au Nouveau-Brunswick. 5-Mission Hill Oculus 2004 à 70.49$. Le vin a été victime de son succès et c’est pourquoi il faut débourser plus de 70 dollars pour savourer ce produit exceptionnel de la Vallée d’Okanagan en Colombie-Britannique. Un canadien à la méthode bordelaise que j’avais aussi commenté dans mon guide Le Tire-bouchon Griffin 2010. 4- Les Forts de Latour Pauillac Premier Grand Cru Classé (2e vin) à 195$. Un autre vin dégusté à Moncton dans le cadre de la présentation de la 2e vague des Bordeaux 2005 présentés au Delta en novembre dernier. J’ai eu l’opportunité de déguster ce vin dans différents millésimes dans le passé, mais le 2005 s’annonce fort prometteur d’ici quelques années bien qu’il s’avère déjà magnifique malgré sa jeunesse. 3-Château de la Rivière Fronsac 2003 à 35.78$. Ce vin a été l’un de mes grands coup de cœur de l’année. Je l’avais choisit à l’aveugle alors que je participais à un concours visant à déterminer les vins primés du Festivin de Caraquet en lui accordant ma seule note parfaite de 20 sur 20. Malheureusement comme plusieurs produits qui passent par les tablettes de notre monopole d’état, il ne se trouve plus chez nous. On trouve du 2001 et du 2000 (en magnum) au Québec. 2-Le Château Lascombe Second Cru de Margaux à 160$. Comme je l’indiquais dans mon introduction ce vin a été présenté au Delta Beauséjour par mon ami Robert Noël alors sommelier d’Alcool NB. Ces vins achetés auprès du monopole terre-neuvien étaient du pur bonbon et le Lascombe aura joué sur mes cordes sensibles. 1-Château Peby Faugères Grand Cru 1998 à 114$. Dégusté en juillet dernier lors d’une soirée chez un ami, je me suis délecté de ce vin de la région de St-Émilion au potentiel de garde extraordinaire. Le Péby Faugère est issu de vignes de plus de 45 ans d’âge et pratiquement à 100% merlot! Incroyable!

Aucun commentaire: