mercredi 23 septembre 2009

Un cidre de glace à saveur d'Acadie au Québec

À Rougemont, l'hiver 2009 fut, pendant de nombreuses semaines, d'un froid extrême. Début janvier, les pommes, complètement givrées et remisées dans les minots au hangar, ressemblaient à s'y méprendre à de véritables petites banquises. Des banquises comme on en retrouve en Acadie sur les côtes de Le Goulet.

L'heure était venue de passer au pressage du précieux fruit pour en retirer le nectar. Après quelques semaines additionnelles à braver les intempéries de l'hiver à l'extérieur, ce nectar était fin prêt à entamer sa transformation. Comme le cocon d'une chenille qui devient papillon, il allait se multiplier et créer, à n'en pas douter, une multitude de petites banquises à Rougemont.

Comme par magie, les banquises de Rougemont ont conservé une couleur ambrée à l'image des fruits qui les avaient engendrés. Et tranquillement, leur teneur en alcool s'est mise à augmenter. Puis elles passèrent le printemps et l'été dans la fraîcheur de notre chai, pour finalement ressurgir à l'automne sous la forme du premier cidre de glace du Verger Girard Roussel.

Ainsi s'est complété un merveilleux cycle de mutation qui, pour le plus grand plaisir des papilles, se propose de combler vos plus grandes exigences en matière de cidre de glace. On ne peut en douter, car la Régie des alcools a attribué à Banquise une note de passage très élevée.

En cette première année de son existence, Banquise n'est produit qu'en quantité très limitée, c’est-à-dire 250 bouteilles. C'est pour cette raison que nous communiquons ce secret à nos meilleurs amis et clients afin que vous puissiez venir partager avec nous, la toute première cuvée d'une Banquise d'exception.

Faites part, lors de votre prochaine visite, de la réception de ce message et nous vous offrirons une dégustation de Banquise.

Nicole et Wilfred

N.B. - Le Verger Girard Roussel est ouvert en tout temps pour l'autocueillette jusqu'à la mi-octobre. Vous pouvez nous contacter au 450-816-0517 ou 514-212-6691.

Aucun commentaire: