jeudi 17 septembre 2009

Les Bordeaux 2005 : une gamme alléchante au Nouveau-Brunswick

Alcool NB a réussit à mettre la main sur quelques caisses de Bordeaux 2005. Pour ceux qui suivent l’actualité du vin, le millésime 2005 dans Bordeaux est qualifié comme étant une année d’exception. D’ailleurs à l’initiative du Festivin de Caraquet, un groupe de chanceux dont je faisais partie a eu l’occasion de déguster en primeur une douzaine de ces vins qui se retrouveront en quantité très limitée sur les tablettes de quelques magasins d’Alcool NB. En tout près de 24 produits seront disponible dans une première vague et une quantité de 18 vins de Bordeaux 2005 seront ensuite disponible à l’Expo Vin de Moncton en novembre prochain.

Lors de la dégustation animée par le sommelier d’Alcool Nouveau-Brunswick, Robert Noël, les participants présents ont eu la chance de goûter des vins dans une gamme de prix variant d’une trentaine de dollars à près de 100 dollars et ce pour 40 dollars pour cette soirée de pur bonheur. Des appellations prestigieuses comme Margaux, Pauillac, Saint-Émilion, Sauternes, Saint-Julien et Saint-Estèphe se sont succédé au grand plaisir des papilles gustatives des amateurs présent.

J’ai particulièrement craqué pour le Château du Tertre, un 5e Cru Classé de Margaux à 75 dollars. Les participants ont aussi eu un coup de cœur pour le Château Beauregard de Pomerol au même prix. Sur une note rapport qualité-prix j’ai apprécié le 2e vin du Château Talbot, soit le Connétable de Talbot, un délicieux Saint-Julien pour près de 40 dollars. Le fameux Sauternes Château Lafaurie Peyraguey qui est un 1er Cru Classé était du véritable bonbon. Les gens l’ont dégusté avec une joie épicurienne d’autant plus qu’il terminait la dégustation sur une bonne note…on pourra renouveler le plaisir moyennant 95 dollars pour une bouteille.

Enfin parmi les autres vins de la soirée le mythique Château de Fieuzal Blanc, un grand vin de Grave qui démontre la complexité d’un beau blanc au bouquet dominant de fruits jaunes, d’agrumes et florale. Gras en bouche, son opulence était séductrice. Le prix de 75 dollars n’est malheureusement pas à la portée de tous. Nous avons aussi eu droit à quelques vins plus abordables comme le fameux vin de Pierre Lurton avec son Château Marjosse à 29.99 et le Château Mayne Lalande à 32.99, un Cru Bourgeois Supérieur de Listrac. Pour ceux qui veulent laisser le temps faire son œuvre, le solide Château Faugères Grand Cru Saint-Émilion pour environ 70 dollars. Même constat pour le Château Duhart Milon de Pauillac, un 4e Cru Classé à 84.99$. Le Château Brown de Pessac-Léognan à 50 dollars et le Château Moulin-à-Vent Cru Bourgeois de Moulis à 29.99 étaient bons mais un peu dans l’ombre des autres vins.

Les quantités sont très limitées car Alcool NB possède en moyenne de 3 à 6 caisses de ces vins dans l’ensemble de seulement quelques points de vente de son réseau. Donc de 36 à 72 bouteilles pour satisfaire la demande, vous comprendrez qu’il vaut mieux contacter votre magasin préféré pour réserver ce qui vous intéresse. Avec des prix qui sont très bons en comparaison ce qui se fait ailleurs après avoir vérifié sur Internet, j’ai déjà hâte de découvrir la 2e vague de ces
Bordeaux 2005 pour garnir le cellier.

Aucun commentaire: