dimanche 5 juillet 2009

Un agréable séjour dans les vignes de l’Ontario


Me voici de retour de mes vacances en Ontario. Cette tournée des vignobles dans la belle région du Niagara aura été positive à plusieurs niveaux. D’abord il faut dire que j’ai été grandement impressionné par l’évolution de l’industrie du vin dans cette province. Qu’il s’agisse du nombre d’installations viticoles ou de la qualité des vins qui sont produits, j’ai subit un choque si je compare cette visite à celle que j’avais fait en 1995. En 14 ans, l’industrie du vin canadienne a fait des bonds impressionnants. La renommée des vins de glace de l’Ontario n’est plus à faire, il y a d’ailleurs plusieurs producteurs qui en font de très bons. À ce titre, le domaine de Konzelmann est devenu la première winery canadienne à figurer au top 100 annuel du Wine Spectator en 2008. J’aurais l’occasion dans un nouvel article d’élaborer un peu plus sur ma visite à cet endroit. L’arrivée de plusieurs nouveaux joueurs a également rehaussé les standards de l’ensemble des producteurs présents dans cette région propice à la culture de la vigne. Le Clos Jordanne est un bel exemple de ce sérieux à vouloir produire des vins de terroir. J’ai d’ailleurs eu le privilège de rencontrer l’assistant winemaker Sébastien Jacquey, je reviendrais aussi sur le sujet dans un prochain article. Avec la publicité entourant le Jugement de Montréal, cette maison n’a pas fini de faire jaser.

J’ai également découvert plusieurs petites productions qui méritent le détour. En 1995 j’avais visité Hillebrand et Inniskillin et je dois vous dire que ces deux endroits sont méconnaissables. Hillebrand est encore plus accueillant avec un excellent tour et une salle de dégustation très spacieuse et bien aménagée. Le personnel est bien rodé et les vins ont aussi évolué. Quant à Inniskillin, je me suis présenté là un mardi et il y avait foule. La maison est victime de son succès et étant donné mon manque de temps j’ai été obligé d’écourter ma visite.

Parmi les endroits visités durant cette semaine dans la région, les noms de Malivoire, Henry of Pelham, Tawse Winery, Coyote’s Run, Cave Spring, Stratus, Jackson Triggs, Château des Charmes, Angels Gate, Thirty Bench, Flat Rock Cellar, Peninsula Ridge, Wayne Gretzky, Pillitterri et Pellar Estates furent aussi sur ma route. En tout 19 magnifiques producteurs duquel j’ai acheté des produits. Plusieurs vins de ces maisons se retrouvent sur les tablettes de la société d’état des alcools de l’Ontario (LCBO) et quelques uns chez nous au Nouveau-Brunswick.

Étant hébergé dans la région de Ste Catharines j’étais donc au beau milieu de cette région à seulement une trentaine de minutes de routes dans chaque direction. La route des vins de la région de la Péninsule du Niagara est un secret bien gardé qui mérite un séjour. Maintenant que le Icewine a fait sa marque, le défi de l’industrie demeure toujours réel. La région se doit de trouver sa niche au niveau des cépages vedettes. On y produit beaucoup de choses mais le niveau de qualité est un peu inégal d’un vin à l’autre. Pour ma part j’ai été séduit par les vins de chardonnay, riesling, pinot noir et cabernet sauvignon.

Mes visites à Flat Rock Cellar, Coyotes Run et Tawse Winery ont été de belles découvertes notamment pour la variété de pinots noirs. Thirty Bench, Cave Spring Cellar et Pillitterri sont mes coups de cœur pour le riesling.

1 commentaire:

Guy-Jacques a dit…

Merveilleux la région de Niagara On-The-lake! Je suis bien content que tu ai aimé à ce point. J'ai hâte d'y retourner en septembre prochain.