mardi 7 juillet 2009

Konzelmann : l’aventure allemande en sol canadien

Le 24 juin dernier, lors de mon séjour dans la péninsule du Niagara, je me suis promené de vignoble en vignoble comme une abeille qui butine de fleur en fleur. Lors de cette journée ensoleillée et humide, mon premier arrêt avec ma conjointe aura été particulièrement intéressant puisqu’on s’est rendu chez Konzelmann près de Niagara on the Lake. C’est le seul vignoble directement en bordure du Lac Ontario dans toute la région du Niagara. D’ailleurs par temps clair, on peut y admirer la silhouette de la tour du CN à Toronto, de l’autre bord du lac.

Lors de notre visite, nous avons été reçu par Jansin Ozkur responsable du marketing (voir la photo) et des relations médiatiques. Je n’avais pas trop annoncé mon arrivée d’avance, mais cet ancien journaliste d’origine turc est au Canada depuis plus d’un quart de siècle. Dès le premier contact il s’est empressé de nous partager de l’information sur Konzelmann et ses vins. Nous en avons profité d’abord pour déguster quelques échantillons des produits vedettes de cette maison qui œuvre dans le monde viticole depuis 1893. En fait, Konzelmann a débuté dans l’industrie du vin en Allemagne sur le vieux continent. C’est Friedrich Konzelmann de Uhlbach, près de Stuttgart, qui était restaurateur à l’époque et qui a décidé de fonder Konzelmann Estate Winery. De cette façon il pouvait tout aussi bien élaborer des vins pour lui-même ainsi que pour son établissement de restauration.

L’aventure Konzelmann se déplace ensuite au Canada en 1984. Herbert Konzelmann poursuit la tradition de la famille après avoir joint la vinerie en 1958, en établissant Konzelmann dans la péninsule du Niagara suite à différentes difficultés rencontrées en Allemagne alors que les terres devenaient de plus en plus difficiles à obtenir et en raison des coûts élevés de celles-ci. Aujourd’hui Konzelmann produit plus d’une trentaine de vins de sélection VQA (Vintners Quality Alliance) ce qui représente plus de 40 000 caisses de vin et une capacité d’entreposage de plus de 600,000 litres.

C’est aussi durant cette visite que j’ai eu la chance de déguster le seul vin canadien a figurer au prestigieux palmarès du Top 100 du magazine américain Wine Spectator. Le vin de glace Vidal 2006 de Konzelmann a réussi cet exploit en décrochant le 100e rang du classement 2008, un événement annuel qui se perpétue depuis 1988. Au total, 23 vignobles canadiens, la plupart établis en Ontario, ont soumis 80 produits au jury du magazine Wine Spectator comme le confirmait le rédacteur en chef, Tom Matthews dans une entrevue au Journal Les Affaires.

Cette reconnaissance du Icewine de Konzelmann semble avoir donné un élan positif aux plans de développement de la maison. En fait, lors de mon passage Monsieur Ozkur m’a fait visiter ce qui sera le premier bar à dégustation entièrement dédié au Icewine. Les travaux étaient pas mal avancés lorsque j’ai effectué ma visite et cette nouvelle section de la vinerie devrait être en opération dans quelques semaines. Au chapitre gustatif, le Vidal 2006 de Konzelmann est moelleux, rond et avec ses arômes d’abricot il s’en dégage un exotisme qui plaît au palais. Un pure délice qui malgré ses 65$ dollars pour 375 millilitres pourrait bien s’envoler d’ici la fin de l’été.

Lorsque j’étais au bar de dégustation, j’ai eu la chance de serrer la pince d’Eric Pearson l’assistant viticulteur d’Herbert Konzelmann. Nous avons bien entendu terminé notre visite en visitant les vignes ou nous avons saisis sur photo le souvenir impérissable de notre visite dans ce petit coin d’Allemagne en Ontario. Si vous avez la chance de vous promener dans les parages de Niagara on the Lake, passez faire votre tour. Situé au 1096 Lakeshore Road, il est possible de prendre part à un tour guidé des installations de Konzelmann de mai à septembre. Il y a deux visites par jour, soit l’une en avant-midi à 11 h 30 et l’autre vers 14 h 30. Le bar de dégustation et la boutique sont ouverts durant la période la plus achalandée, soit de mai à octobre de 10 h à 18 h quotidiennement. Bien que plusieurs produits se retrouvent sur les tablettes de la LCBO (Liquor Control Board of Ontario) la majorité des vins ne sont disponibles qu’à la boutique du vignoble. Donc faites vos provisions au passage.

Aucun commentaire: