lundi 25 mai 2009

Le rêve d’avoir sa propre cave à vin à votre portée.

Il y a maintenant 4 ans que je possède un modeste cellier dans ma maison. Une cave à vin qui à mon sens est un véritable sanctuaire personnel, un endroit ou je conserve mes bouteilles, un endroit ou je peux gérer un inventaire selon mes moyens et mes besoins. Lorsque nous avons décidé de faire construire notre maison, le plan de notre maison incluait un espace pour une cave à vin. L’idée de me doter d’un cellier de type réfrigéré m’a traversée l’esprit pendant au moins une dizaine d’années. Il faut dire que je ne savais pas trop comment m’y prendre pour construire une cave à vin et financièrement j’avais aussi d’autres priorités tant bien que j’ai été en mesure de réaliser mon rêve seulement après une dizaine d’année. C’est à la fin 2004 ou nous avons décidé de passer à l’action et d’opter pour une cave à vin. Nous avions eu la chance de voir plusieurs caves de nos bons amis et cela aura enclenché le déclic nécessaire pour la conception, tout en retenant les services d’une décoratrice. Aujourd’hui je gère ma cave avec un plaisir renouvelé. Je peux ainsi conserver entre 400 et 500 bouteilles, toutefois je n’ai jamais trop dépassé les 200 bouteilles car je préfère ne pas perdre de vin. Un bon logiciel de gestion est nécessaire pour profiter de son cellier en ayant le plaisir de s’offrir une bonne bouteille lorsque le nectar de la vigne est à son apogée. Pour décider de la capacité d’un cellier ou d’une cave à vin, il faut généralement multiplier par 2.5 à 3 le nombre de bouteilles que vous consommé par année. Ainsi lorsque vous buvez 3 bouteilles par semaine, multipliez par 2.5 ou 3, en multipliant à nouveau par 52 (nombre de semaine dans l’année) cela devrait vous amener à construire une cave à vin possédant une capacité de près de 400 bouteilles. Si vous voulez une meilleure idée de la façon de se constituer une cave à vin,je vous invite à ne pas manquer le séminaire de Robert Noël, le sommelier d’Alcool NB, mercredi le 3 juin dès 20 heures à l’Auberge de la Baie de Caraquet dans le cadre du Festivin 2009. Robert vous dira tout ce que vous devez savoir pour débuter, du cellier que vous désirer acheter ou construire, ou encore des vins que vous pouvez vieillir. Pour mieux illustrer ses propos, Robert vous invite à déguster une sélection de vins qui vous aideront à saisir les critères à considérer pour laisser reposer vos vins quelques années. Un rendez-vous à ne pas manquer, et croyez moi que ce 30 dollars pour ce séminaire est une somme bien investit d’autant plus que vous allez goûter plus d’une quinzaine de vins de bonne valeur comme le Mer Soleil Chardonnay et même un Bouchard Père & Fils Lavaux St Jacques de Bourgogne à plus de 100 dollars la bouteille.

Aucun commentaire: