vendredi 6 juin 2008

Fat Bastard : Vivez-vous grassement?:

Récemment circulais dans les allées d’un magasin de la Société des alcools du Nouveau-Brunswick et je remarquais ces noms de vins un peu farfelus et surtout accrocheur au niveau marketing. Je souriais en me demandant si les joueurs des Red Wings de Détroit célébraient leur victoire d’une 11e coupe Stanley en buvant le vin australien The Little Pinguin. Les amateurs de camions peuvent se rabattre sur le Red Truck, les pêcheurs ont le Mad Fish et ceux qui aiment faire des singeries peuvent se délecter du Monkey Bay Wine. Là ou je suis demeuré un peu stupéfait, c’est lorsque j’ai rencontré le Fat Bastard.

Honnêtement la traduction littéraire n’est pas jolie mais le nom à de quoi faire sourire. Comment la majorité des gens ont la capacité de retenir le nom d’un vin? Avouons que cette technique de marketing atteint la cible, il est difficile à oublier. En visitant le site Internet faisant la promotion de ces vins, j’ai été en mesure de connaître l’histoire peu banale de la naissance de ce vin et son nom particulier. Vous pouvez également découvrir cette histoire sur le site.


Le Fat Bastard qui est l’œuvre du winemaker Thierry Boudinaud trouve la source de ses raisins à partir de plusieurs vignes du Languedoc, une région du sud de la France. Originalement lancé avec 5 variétés dont le chardonnay, le cabernet sauvignon, le merlot, la syrah (Shiraz) et sauvignon blanc, la gamme s’est élargie avec l’ajout récent d’un pinot noir et d’un rosé. Au Nouveau-Brunswick, il est possible de se procurer 4 de ces 7 produits soit : le chardonnay, le sauvignon blanc, le merlot et la syrah. À l’exception du sauvignon blanc qui se vend 15.99$, les autres vins se vendent 16.99$.


Enfin il y a un concours lancé en ligne qui pourrait permettre de gagner GROS selon les directives de la promotion. Le concours s’adresse malheureusement qu’aux résidents américains seulement. Celebrate Mother's & Father's Day in Fat bastard Style consiste à raconter un moment heureux ou une anecdote autour d’un verre de vin partagé avec son père ou sa mère. On recherche une histoire originale. Le Fat Bastard utilise le symbole de l’hippopotame sur ses étiquettes et prône le slogan « Are you living large? ». Ce qui permet de façon imager de se dire qu’on vit grassement en buvant du Fat Bastard.

Aucun commentaire: