mercredi 9 mai 2007

L'abc du vin en Floride


Me voici de retour après quelques semaines de vacances et surtout une absence dans le monde des blogues pour près d’un mois dans le monde des blogues. Il faut parfois prendre du recul et se refaire des forces pour revenir plus fort. En fait je suis allé me promener au pays de l’oncle Sam et particulièrement sous le soleil de la Floride.

Je ne veux pas paraître hautain, mais c’est bien de se promener dans l’état du soleil et comme je n’ai pas l’habitude de revenir les mains vides, j’ai rapporté une quantité de bonne bouteilles en plus de celles que j’ai dégustées sur place. Dans mes bagages, j’ai rapporté un exellent Clos de l’église 2003 de France que j’ai payé 29 dollars. J’ai vraiment fait une bonne affaire puisque le même vin se vend plus de 60 dollars au Canada.

C’est un peu frustrant de voir qu’il faut débourser le double pour se payer des vins qui se vendent près de 15 dollars aux Etats-Unis. Il semble que les vins californiens soient parmi les plus coûteux pour le transport en dehors des frontières américaines. Dommage pour eux car les vins de l’Amérique du sud commencent à gagner en popularité et ils sont générallement à des prix plus raisonnables et la qualité de plus en plus respectable.

Néanmoins je n’ai pu m’empêcher de savourer des vins américains durant mon séjour dans la région d’Orlando et de Palm Beach. J’ai goûté à l’un de mes vins fétiche soit le Cabernet Sauvignon de la maison Sébastiani qui se vendait autour de 15 dollars au lieu de 30 dans notre beau pays. J’ai été particulièrement impressionné par le chardonnnay de la même maison. À 9 dollars 99, c’était un pure délice! Évidemment pour acheter des vins, il faut connaître les bonnes adresses. Je me suis rendu dans une chaîne qui fait l’importation privée soit ABC Fine Wine & Spirits. C'est donc pour moi l'ABC du vin en Floride.

Quelques années passées j’avais découvert ces magasins grâce à une amie qui réside en Floride. À cette époque les Etats-Unis étaient offusqué par la non-participation à l’effort de guerre de la France dans la guerre d’Irak. Les vins français étaient alors boudés par les consommateurs et certains vins s’étaient vendu à bons prix. Imaginez, j’avais mis la main sur un Pavillon Rouge (2e vin du Château Margaux) à seulement 40 dollars us et le Château Les Forts de Latour 1998 (2e vin du Grand Vin Château de Latour) pour 48 dollars. Ces deux bouteilles dorment encore dans ma cave et en 2008 je devrais m’offrir
une petite dégustation.

Voilà je suis de retour, les papilles gustatives bien alerte et de plus il y a un événement viticole important qui va se dérouler dans notre belle région en début juin, je vais très certainement vous en parler dans les quelques billets à venir sur mon blogue.

Aucun commentaire: