dimanche 25 mars 2007

Antinori; une famille, une dynastie?

Dans le cahier Tendances Plus de l’Acadie Nouvelle cette semaine, notre sommelier Robert Noël a publié une chronique sur la famille Antinori. Ce nom est un synonyme de Toscane comme l’indique notre connaisseur, mais c’est aussi un gage de qualité pour bien des consommateurs. Robert est un grand amateur de vins italiens et je dirais qu’il a réussit à me communiquer une bonne appréciation des vins de pays fascinant.

Antinori a une longue tradition dans le domaine viticole car c’est depuis 1385 que l’aventure a débutée. Vous aurez donc deviné mon intérêt cette semaine pour la question de sondage à savoir ce que vous pensez comme étant la famille représentant la plus grande dynastie dans le domaine du vin à l’heure actuelle. Le choix est difficile car plusieurs des vins de GAJA sont assez dispendieux alors que nous pouvons accéder à des vins plus abordables avec Antinori malgré que certains vins sont aussi dans les grandes pointures au niveau des prix comme le Solaia et le Guado al Tasso.

Dans l’article de notre sommelier du Nouveau-Brunswick, il est question aussi de l’influence qu’exerce la presse spécialisé sur certains millésime comme le 2002 qui en Italie n’est pas considéré comme une bonne année. Néanmoins Robert indique que de grands producteurs ayant de la rigueur réussissent souvent à offrir de la qualité d’un millésime à l’autre. Il faut prendre les recommandations basées uniquement sur le millésime avec un grain de sel. La preuve c’est que le Solaia 2002 d’Antinori est un grand vin. J’ai moi-même un Solaia dans mon cellier et c’est un 2001. On a aussi fait mauvaise presse à un autre vin de la famille Antinori soit le Tignanello. Encore une fois il y a une certaine élite du vin qui ne se gêne pas pour descendre ce vin en raison de son prix élevé. (Plus de 89 dollars au N.-B.)

En terminant, qui dit vin italien dit souvent vin de bouffe! J’adore les vins italiens mais il est plutôt rare pour moi de consommer un vin de l’Italie sans y marier un plat! Certains de ces vins de Toscane sont très puissant, donc idéal pour se marier avec les mets assaisonnés à l’italienne. Pour ceux qui me connaissent bien j’adore le vin blanc d’Italie et particulièrement les vins de Pio Cesare, mais surtout les blancs provenant de Sicile.

L’un de mes préféré étant un petit vin à moins de 15 dollars, soit le Primula Catarratto que l’on retrouve au Québec à 10.35$!

Aucun commentaire: