lundi 26 février 2007

Robert trempe dans la fondue….

Le sommelier d’alcool Nouveau-Brunswick Robert Noël a abordé un sujet qui va en intéresser plusieurs dont votre éditeur blogueur. En fait, le sujet de sa chronique publiée samedi (24 février) porte sur le mariage des différentes sortes de fondue et du vin, en plus de suggérer des accords avec un autre met populaire que j’adore…soit la raclette. Pour ma part je préfère davantage la fondue chinoise. Je dois dire que ma conjointe est une experte dans la préparation de ce délice. Outre la viande de bœuf, elle y ajoute aussi du saumon, du poulet et des grosses crevettes. C’est donc un beau défi à marier avec le vin car il y là toute une variété, mais cela est sans tenir compte des sauces qui mélangent la mayo avec de l’ail, de la moutarde, du ketchup et même de la salsa.


Monsieur Noël recommande des vins de la Vallée du Rhône et je suis d’accord avec lui sur ça. J’ai eu l’occasion de servir un Guigal tout récemment lors d’un souper et j’ai été étonné du résultat. Un Barbera, un Chianti ou Dolcetto représentent tous de bons choix selon Robert . Personnellement je n’hésiterais pas à proposer le fameux Pio Cesare Dolcetto d’Alba à 25.42 $ Notre sommelier de Lamèque suggère aussi un tempranillo. Je vous dirais en terminant que ce repas ira principalement avec le vin que vous aimez. Tout est aussi une question de contexte et d’ambiance.



Robert ne se limite pas à la fondue chinoise dans ses suggestions. Il propose des mariages avec la fondue au fromage, la fondue au chocolat et la fondue aux fruits de mer. C’est à lire dans le cahier tendances plus de l’Acadie Nouvelle en page 9. Profitez-en aussi pour lire la chronique du chef Richard Chiasson sur la cuisine. Richard nous révèle les secrets pour réaliser une bonne sauce.



Les suggestions de la semaine du sommelier


Willm Reserve Riesling de France à 16.52$


Difficile de trouver un bon Riesling à moins de 20 dollars en provenance du terroir par exellence des vins blancs, soit l’Alsace. Pourtant la maison Willm réussit ce pari avec ce bon Riesling. Le millésime 2005 devrait être un grand millésime au même titre que 2004.


Vos plats de crabes, crevettes et homards vont être à la hauteur avec ce vin faisant preuve d’une belle acidité.



La Taladette Château de Corton-André de France à 14.59$


Situé entre Rochegude et Mondragon, sur les côteaux qui constituaient les anciennes terrasses du Rhône, ce domaine de Gabriel Liogier est caractérisé par un terroir calcaire, de silice, de marne et de galet. Ce rouge s’exprime par la puissance de la Grenache, le parfum du mourvèdre, la charpente de la syrah et la finesse du cinsault. Un bel équilibre pour un vin qui va se conserver jsuqu’à une dizaine d’années sans problème. Un vin à essayer avec la fondue chinoise mais aussi les grillades durant l’été. La température suggérée de service est de 16C. On produit en moyenne 120000 bouteilles de ce vin que l’on retrouve au Nouveau-Brunswick.

Aucun commentaire: