dimanche 4 février 2007

Nouveau look pour notre quotidien

Samedi matin je me suis dirigé avec hâte vers la boîte à journal sur mon perron de porte. Cette précipitation pour lire mon journal du samedi était motivée par la curiosité de découvrir le nouveau look et la mise en page de notre quotidien l'Acadie Nouvelle. Wow, quel bon changement pour notre quotidien qui s'offre une beauté qui a du style et de la gueule, tout en facilitant une lecture plus webisée et actuelle! Je voulais aussi voir le nouveau magazine tendeances + en encart dans le journal et dans lequel on retrouve la chronique de vins du sommelier Robert Noël. Plus encore on a ajouté une chronique gastronomie avec le chef Richard Chiasson qui va nous révéler ses secrets de cuisine au cours des prochaines semaines. Très belle relation donc entre deux domaines qui se complète, le vin et la gastronomie.

Pour en revenir à la chronique de Robert Noël de ce samedi 4 février, notre sommelier acadien propose comme sujet: le vieillissement du vin. Une chronique à lire pour ceux qui possèdent un cellier ou simplement qui entrepôse quelques bouteilles dans un p'tit coin de leur sous-sol.
Évidemment comme je l'ai amorcé la semaine dernière je vais vous parler des deux vins que le sommelier met en évidence dans ses suggestions de la semaines. Ce sont deux vins que je possède dans mon cellier et que j'ai d'ailleurs déjà bu. Ce sont des vins pour des bourses un peu plus dispendieuses.

Les suggestions de Robert:

Osoyoos Larose 2004 - Canada (Code 871610001554) à 39.76$
Ce vin qui a été lancé sur le marché pour la première fois en 2001 provient des vignobles de l'ouest canadien soit de la renommée région d'Okanagan. Ce domaine est le fruit d'un partenariat entre la firme Vincor et le groupe Taillan de Bordeaux en France qui est à l'origine de la non moins prestigieuse propriété du Chateau Gruaud-Larose qui offre un deuxième cru de renom! Ce grand vin canadien est donc un signe de qualité, la cuvée 2004 est très bonne, et de 4000 caisse à l'origine de son lancement, la 4e cuvée a produit plus 18500 caisses (caisses de 6 bouteilles). Le millésime 2004 est composé à 68% de merlot, 21% de cabernet-sauvignon et de petit verdot (5%) , cabernet franc (4%) et malbec (2%).

C'est un vin qui a du fruit avec des tannins fermes et aux saveurs exhaltantes. Le 2003 était sublime mais ce vin de 2004 pourra demeurer au cellier pour plusieurs années, voir même jusqu'en 2016. La température de service se situe autour de 17 celcius et un petit 30 à 45 minutes en carafe vont lui donner une fière allure.



Casa Burmester Reserva 2004 - Portugal (Code 5604805000125) à 31.44$
Ce vin portuguais est une découverte pour moi. C'est un vin créé à partir de deux cépages nobles de la Région Délimitée du Douro - Tinta Roriz et Touriga Naciona. Les raisins utilisés pour ce vin sont méthodiquement égrappés et placés dans les pressoirs en granit traditionnels. Le vin repose pendant neuf mois en fûts de chêne (allier et américain). Burmester est un nom surtout connu pour les portos. Depuis 1750, Casa Burmester exporte vers l'Europe et les Iles britanniques des vins " de feitoria ou novidade ", transportés à l'époque en fûts de chêne où ils reposaient à peu près deux ans avant d'être mis en bouteille. Ce vin proposé par Robert est un pure délice. Il s'agit d'un vin qui vieillira bien mais qui est consommable dans les 5 ans à venir. Très beau fruit comme dans le Larose mais avec des tannins un peu plus souple. C'est un vin qui a du corps cependant avec 13,5% d'alcool.

Deux belles bouteilles à avoir dans son cellier.



Aucun commentaire: