lundi 22 janvier 2007

Taguez-moi quelqu'un!

Je suis jaloux un peu de ces blogues qui reçoivent la tague des autres blogueurs. Il est vrai que mon carnet sur le vin est beaucoup plus modeste en popularité que ceux des Chartier et Turbide, mais si jamais un blogueur décide de me passer la tague je serais plus qu'honoré de passer à l'action et de publier 5 choses que vous ignorez probablement à mon sujet! En parcourant la chronique de François Chartier sur les 5 choses à son propos, celà m'a fait sourire.
Ces faits méconnues humanisent les blogues et apportent un certains degré de fraternité qui rendent le monde du vin un peu moins snob. J'attend la "tague"... mes 5 choses sont déjà préparées!

En passant mon bon ami le sommelier d'Alcool NB Robert Noël a abordé un sujet fort pertinent en fin de semaine dans sa chronique "Le monde des vins" dans le quotidien l'Acadie Nouvelle! L'ami Robert s'est penché sur la question du contenu versus le contenant. Robert parle du phénomène des nouveaux emballages pour le vin, notamment le Tetra Pak et les bouteilles en P.E.T. une matière plastique connue sous cet acronyme signifiant Polyethylene terephthalate.

Pour ceux et celles qui suivent ma chronique sur Acadie.Net intitulée "Quelques octets de vin" du 8 décembre dernier je parlais de cette nouvelle vague de vins qui tentent de percer le marché des supporteurs de la cause écologique. Évidemment tout n'est pas parfait dans ce concept de vin en contenant de carton puisque certains endroits ne recyclent pas ces formats d'emballage malgré leur vocation dite écologique.

D'ailleurs cette semaine en parcourant la blogosphère il y avait un article intéressant pointant vers le journal Telegraph UK qui soulevait une problématique qui pourrait donner un répit au bouchon de liège. Certains vins dotés d'une capsule à vis pourraient semble-t-il dégager des odeurs nauséabondes à la longue lors de l'ouverture. Évidemment on crois que ce désagrément pourrait toucher 2% des bouteilles, alors que l'effet de vins bouchonnés à cause de mauvais liège affecterait environs 7% des bouteilles.

Comme j'en ai discuté cette semaine avec certains amateurs de vins, je suis en faveur de la capsule à vis pour les vins de consommation et davantage pour les blancs. Néanmoins lorsque l'on parle d'un vin de garde, je favorise un peu plus les méthodes traditionnelles, car il y a un certains charme dans le rituel d'ouvrir une bonne bouteille dans le cellier.


Voilà pour aujourd'hui, le nord du Nouveau-Brunswick se relève d'une difficile semaine qui nous ont presque fait oublier le réchauffement de la planètes avec plus 60 centimètres de neige, des vents violents et des refroidissements éoliens de -38...il faisait bon de rester bien au chaud à boire quelques bons vins corsés!


Aucun commentaire: