mardi 12 décembre 2006

Quelques octets de vin à 6 ans!

La chronique Quelques octets de vin que j’écris pour le site Acadie.Net vient de célébrer son 6e anniversaire en ce mois de décembre 2006. Cela en fait la doyenne des chroniques de vin au Nouveau-Brunswick francophone, car elle a été publiée pour la première fois en décembre 2000. J’ai lancé cette chronique au tournant du nouveau millénaire afin d’aider les consommateurs du Nouveau-Brunswick à faire des choix éclairés lorsqu’ils se présentaient dans un magasin de la Société des alcools. De plus, à cette époque, je faisais équipe au sein du comité organisateur du Festivin de Caraquet. Comparativement au Québec où il existe des guides publiés par des chroniqueurs de renom comme Michel Phaneuf pour parler des produits à la SAQ, il n’y avait pas de référence francophone au Nouveau-Brunswick. C’est donc cette motivation qui m’a inspiré à poursuivre cette chronique. J’ai eu la chance de passer le flambeau (décembre 2002 à février 2005) à mon bon ami et sommelier Denis Sauvé qui l’a fait bénévolement pendant une certaine période où j’étais débordé. J’ai toutefois récupéré la chronique le 25 février 2005.

Au total, c’est près de 140 chroniques de vins qui ont été publiées sur Acadie.Net depuis le début de la chronique Quelques octets de vin. Je me souviens d’une certaine époque où Odette Albert signait une chronique dans L’Acadie Nouvelle. Le journal a ensuite fait appel à un sommelier francophone pour s’occuper de la chronique des vins dans ses pages. Robert Noël a contribué à rendre le monde des vins encore plus accessible. On ne pouvait demander mieux, car c’est un passionné du vin et il a aussi une bonne plume, ce qui rend la chronique encore plus attrayante. Robert écrit cette chronique depuis maintenant plus de deux ans et je le considère comme l'un des meilleurs en Atlantique, sinon le meilleur.


Comme vous le savez, j’ai pris un nouveau tournant en novembre dernier pour actualiser mes efforts de la chronique Quelques octets de vin en publiant mon blogue en français. J’avais tenté l’expérience d'un blogue en 2005 en publiant sur une plateforme gérée en anglais. Je n’étais pas convaincu que c’était efficace, donc je me suis lancé à la recherche d’une meilleure source et c’est ainsi que j’ai trouvé « Blogger » qui permet de travailler en français. Donc, depuis le 18 novembre dernier, vous pouvez lire mon blogue sous le nom évocateur de Tire-Bouchon… J’espère que vous ferez d’agréables découvertes dans le monde des vins et je vous invite à me faire part de vos commentaires!

Aucun commentaire: